Base-vie de chantier : quelle est la réglementation ?

Toilettes, vestiaires ou réfectoire : les services à assurer aux ouvriers travaillant sur les chantiers sont très réglementés. Assurer des conditions de travail dignes et sécuritaires pour les employés est une priorité. Cela inclut la mise à disposition d’installations d’hygiène et de confort adaptées, répondant aux exigences du Code du travail. Cet article fait le point sur les obligations à respecter et les solutions à envisager pour garantir le respect de la réglementation en matière de bases-vie sur les chantiers.

Les obligations pour les employeurs

Dès lors qu’il y a au moins un salarié sur un chantier, l’employeur est tenu de mettre à disposition des bases vie et des installations d’hygiène adaptées. Cette obligation est dictée par le Code du travail, l’article R. 4228-1 stipule la nécessité d’assurer des conditions de vie convenables aux travailleurs.

Les bases vie comprennent un ensemble d’installations destinées à assurer le confort et la sécurité des travailleurs sur le chantier : vestiaires, sanitaires, douches, réfectoires… Le type et le nombre d’infrastructures dépendent de plusieurs facteurs :

  • La durée du chantier : un chantier de longue durée nécessite des infrastructures plus permanentes et plus complètes.
  • Le nombre d’opérateurs : plus il y a de travailleurs, plus les besoins en installations augmentent.
  • Les nécessités et contraintes du chantier : la nature des travaux (insalubres, salissants, etc.) peut imposer des installations spécifiques.

Les textes du Code du travail sont complétés par les recommandations de l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) et l’Association des Constructions Industrialisées et Modulaires (ACIM). Ces organismes fournissent des directives supplémentaires visant à améliorer les conditions de travail sur les chantiers, en mettant l’accent sur la sécurité, l’ergonomie et le bien-être des travailleurs. Leurs recommandations aident à affiner et à préciser les exigences légales.

Pour les chantiers de 4 mois ou plus

Les chantiers de longue durée, c’est-à-dire de quatre mois ou plus, doivent respecter des règles spécifiques concernant les infrastructures mises à disposition des ouvriers.

  • Sanitaires

Pour les chantiers de cette durée, il est obligatoire de prévoir au moins un WC pour dix personnes, ainsi qu’un lavabo équipé de savon et d’un moyen de séchage. Ces installations doivent être maintenues en bon état de propreté et de fonctionnement constant.

  • Vestiaires

Les vestiaires doivent être équipés d’armoires individuelles ininflammables et offrir un nombre suffisant de sièges. Ces locaux doivent être éclairés, chauffés en saison froide et bien ventilés pour assurer un environnement sain et confortable.

  • Douches

Les douches sont obligatoires pour les travaux insalubres et salissants, tels que ceux impliquant le plomb, l’amiante ou d’autres matériaux dangereux. Les douches doivent offrir une température réglable pour garantir le confort des travailleurs.

  • Réfectoire

Si les travailleurs prennent leur repas sur le chantier, un réfectoire est obligatoire. Il doit être équipé de tables, de chaises, d’un micro-ondes et d’un réfrigérateur. Ces installations permettent aux ouvriers de bénéficier d’un espace propre et adapté pour prendre leurs repas dans des conditions d’hygiène satisfaisantes.

Pour les chantiers de moins de 4 mois

Pour les chantiers d’une durée inférieure à quatre mois, la réglementation prévoit certaines dérogations qui permettent aux employeurs de s’adapter plus facilement aux besoins temporaires tout en respectant les normes de base en matière de santé et de sécurité. Par exemple, il est autorisé de recourir à des roulottes ou des véhicules aménagés plutôt qu’à des installations fixes.

Les obligations en matière de sanitaires restent identiques à celles des chantiers de longue durée. Toutefois, il est possible de ne pas installer de lavabo fixe. À la place, un réservoir d’eau portable peut être utilisé pour permettre aux travailleurs de se laver les mains. Cette alternative doit toutefois garantir une hygiène adéquate et être facilement accessible.

Pour les chantiers de courte durée, il est permis d’installer des patères en nombre suffisant à la place des armoires individuelles. Cette solution permet de réduire les coûts et l’encombrement tout en offrant aux travailleurs un endroit pour suspendre leurs vêtements de travail.

Quelques informations complémentaires

Les WC secs ou les WC autonomes mobiles sans chasse d’eau ne permettent pas à l’employeur de respecter les normes d’hygiène et de confort stipulées par le Code du travail. Les installations doivent inclure des dispositifs de chasse d’eau pour être conformes. Les sanitaires pour femmes doivent contenir chacun une poubelle basculante. Cette exigence vise à garantir une hygiène appropriée et à faciliter la gestion des déchets.

Les lavabos et les douches doivent offrir une température réglable. Cette exigence vise à garantir le confort des ouvriers, en particulier dans des conditions climatiques variables ou après des tâches particulièrement salissantes.

Enfin, tous les équipements obligatoires, qu’il s’agisse des sanitaires, des vestiaires, des réfectoires ou des douches, doivent être maintenus en état constant de propreté et de fonctionnement.

Cela inclut :

Nettoyage régulier : Les installations sanitaires, vestiaires, douches et réfectoires doivent être nettoyées régulièrement pour éviter toute accumulation de saleté et de bactéries.

Vérification et maintenance : Des contrôles fréquents doivent être effectués pour s’assurer que tous les équipements fonctionnent correctement. Toute défaillance doit être réparée immédiatement pour éviter tout inconfort ou risque pour la santé des travailleurs.

Depuis plus de 30 ans, Loca MS accompagne les entreprises du BTP dans la création et l’installation de bases vie. Grâce à l’expertise de notre équipe, les ouvriers peuvent bénéficier de solutions adaptées, respectant strictement la réglementation en vigueur. Nos services assurent un environnement de travail sain et confortable, permettant aux entreprises de se concentrer sur leur activité principale tout en garantissant la sécurité et le bien-être de leurs employés. En choisissant Loca MS, vous faites le choix de la conformité, de la qualité et de l’efficacité pour vos bases vie de chantier.

Articles précédents

Les normes et réglementations du modulaire

Les normes et réglementations du modulaire

Dans le domaine de la construction, les normes garantissent la qualité, la sécurité et la durabilité des bâtiments. Cet ensemble de réglementations définit les standards de conception et d’utilisation des structures pour garantir la protection des utilisateurs et la pérennité des installations. Face à une demande croissante de bâtiments modulaires dans divers secteurs (enseignement, commerce, BTP, événementiel…) la construction préfabriquée s’est adaptée aux normes les plus strictes. Dans cet article, découvrez les principales normes et réglementations qui régissent le secteur de la construction modulaire.

lire plus
Achat, location, reconditionné : quel bâtiment modulaire choisir ?

Achat, location, reconditionné : quel bâtiment modulaire choisir ?

Le choix entre l’achat, neuf ou reconditionné, et la location de bâtiments modulaires peut sembler complexe pour les entreprises engagées dans des projets de construction. Chacune de ces options présente ses propres avantages et inconvénients, et la décision finale dépendra souvent des besoins spécifiques du projet, du budget disponible, de la durée d’utilisation prévue, etc… Dans cet article, nous explorerons en détail les spécificités de chaque option, que vous envisagiez une solution à court terme pour répondre à un besoin immédiat ou que vous recherchiez une option à long terme pour accompagner la croissance de votre entreprise.

lire plus
Modulaire et RE 2020 : L’évolution vers une construction durable

Modulaire et RE 2020 : L’évolution vers une construction durable

La Réglementation environnementale 2020 (RE 2020) marque une étape majeure dans la quête de bâtiments plus respectueux de l’environnement et plus économes en énergie. Dans le contexte actuel, où la durabilité devient un impératif, la construction modulaire émerge comme une réponse efficace aux exigences environnementales. En effet, le modulaire présente des caractéristiques intrinsèques qui s’harmonisent avec les objectifs de la RE 2020, notamment en termes de réduction des déchets, d’efficacité énergétique et de gestion responsable des ressources.

lire plus